Notre histoire

Histoire local

1954
1954

Le pasteur André GALLO fonde l’Assemblée à Tours

Il annonce l’Evangile dans la rue, puis dans la salle de la Croix Blanche  place de Châteauneuf, juste derrière la place Plum’ et parfois sous chapiteau place Thiers. De nombreuses personnes se convertiront au Christ et se feront baptiser par immersion à la piscine de Beauregard.  
1959
1959

Pasteur Serge LEFEVBRE

En 1959, le pasteur Serge Lefevbre lui succède pour 35 ans pendant lesquels il sillonnera la Touraine avec son épouse.  
1962
1962

Inauguration

En 1962 a lieu l’inauguration des locaux à l’adresse actuelle 114 rue George Sand L’assistance augmente et les locaux seront agrandis à 2 reprises en 74 puis en 82.  
1982
1982

Construction d’un nouveau local

1995
1995

Pasteur Jean-Pierre DUPONT

En 1995 Jean-Pierre Dupont devient le pasteur.
2001
2001

pasteur Frédéric MOREAU

Frédéric Moreau vient le seconder en 2001… Les services se sont multipliés tout au long des ans, tant auprès des enfants, des jeunes, des adultes, des nécessiteux. L’Eglise est dans un dialogue permanent et fraternel avec les autres communautés chrétiennes de la ville…
2001

Amboise

Etablissement d’un culte régulier à Amboise
2007
2007

Extension du local de Tours

2012
2012

Changement de pasteur

Frédéric MOREAU devient le pasteur principal de l’assemblée de Tours Jean-Pierre DUPONT est le pasteur principal de l’assemblée d’Amboise
2017
2017

L’assemblée d’Amboise devient autonome

2017

Rénovation du lieu de culte

Historique des Assemblées de Dieu

Les Assemblées de Dieu ne sont pas une nouvelle Eglise, mais elles se situent dans la continuité du courant évangélique de la pré-Réforme et de la Réforme, et elles s’efforcent de conserver les enseignements et la spiritualité de l’Eglise du Nouveau Testament.
Les historiens du protestantisme reconnaissent que rien dans sa théologie n’est une nouveauté en regard de l’Eglise du premier siècle.

Le courant évangélique qui remonte à Jésus-Christ a traversé tous les siècles de l’Histoire de l’Eglise. Il émerge entre autre, avec le mouvement vaudois du XIIè siècle, Jean Huss au XIVè siècle et la Réforrne protestante au XVè siècle. Dès le début de la Réforme, de petits groupes protestants souhaitent revenir à un engagement plus personnel envers le message du Christ. En Grande-Bretagne, se développèrent les Baptistes et les Quakers. En Allemagne, les Frères Moraves retrouvaient toute l’importance de la « conversion ». En Angleterre, à la fin du XVIIIè siècle, John Wesley, pasteur de l’Eglise anglicane prêche un retour aux sources de la foi. Il fonde des Eglises si bien organisées qu’on les appelle « Méthodistes ». Le  courant évangélique émerge encore tout au long du XIXè siècle, avec l’Armée du Salut, la Mission de Paris, les Sociétés bibliques.

Au tournant du XXè siècle, sur le terreau « réformé-évangélique », naît le Réveil de Pentecôte avec la redécouverte de la dimension charismatique (parler en langues, prophétie, chants inspirés, prière pour les malades…). Il est impossible de fixer l’origine du « pentecôtisme » moderne. Ni le grand Réveil du Pays de Galles, en 1904, qui sortit la chrétienté évangélique de sa torpeur; ni le Réveil de Asuza Street à Los Angelès, en 1906, qui attira des observateurs du monde entier, ne peuvent étre considérés comme les sources historiques de l’Eglise de Pentecôte. Avant ces dates, des Eglises revivaient l’expérience de la Pentecôte en Arménie, aux Indes, en Chine, au Chili, sans personnalités marquantes comme Luther ou Wesley l’avaient été en leur temps. Avec le même dynamisme et la même vitalité que l’Eglise du premier siècle, ce mouvement spirituel se répandit en Europe dans les années 1910. Le pentecôtisme est certainement aujourd’hui la principale confession protestante dans le monde. Les Assemblées de Dieu sont l’une des plus anciennes et des plus importantes familles du mouvement de Pentecôte. Dans l’Encyclopédie du Protestantisme est avancé le chiffre de 320 millions de pentecôtistes dans le monde.